Blog Wrung>Street culture>Rencontre avec Raphal Yem

Rencontre avec Raphal Yem – Blog Wrung.fr – Style, art, musique & culture. Skip to main content

Rencontre avec Raphal Yem

Nous avons discuté avec Raphal Yem, journaliste / animateur aux multiples facettes que vous avez pu voir sur MTV / BET / Radio Nova / France Ô / LCP – La Chaîne Parlementaire, et qui relance son magazine Fumigène – par Tex Lacroix.

Raconte nous un peu ton parcours : comment passe-t-on de créateur de fanzine dans la banlieue de Caen à animateur sur les grands médias nationaux ?
Dans mon quartier, j’étais celui qui ne savait pas breaker, qui ne savait pas rapper, qui ne savait pas graffer, etc. Je n’avais aucun talent pour les disciplines de la culture Hip Hop, mais je me suis rendu compte que j’avais celui de mettre en lumière ceux qui savaient, par le biais d’articles que j’écrivais sur les 4 pages photocopiées à l’arrache la nuit à la MJC, sur des ramettes de papier qu’on « empruntait » à la bibliothèque. On distribuait ça autour de nous, c’était mon truc, comme d’autres faisaient du basket ou du théâtre. Je me suis pris au jeu, puis j’ai fait de la radio longtemps dans une asso, j’en ai créée une dans mon lycée, sans lâcher mon fanzine Fumigène qui est devenu un vrai magazine distribué en kiosque. Voila comment j’ai fait mes armes, c’était avant que je n’aille taper (fort et sans m’arrêter) à la porte de grosses rédactions comme celles de Radio Nova, Générations, RER, Radikal… Et puis le culot, la chance et le taf ont fait le reste.

Comment réussis-tu as allier ton militantisme a ton métier de présentateur dans des médias ‘mainstream’?
Les quartiers populaires nous apprennent à tous la débrouille. Moi, c’était dans l’associatif. Faire un journal, écrire sur la lutte contre toutes les discriminations ici et ailleurs, c’était ce que je vivais, ce que je vis encore. Alors, malgré ce que certains appellent le « succès » ou la « notoriété » que je peux avoir aujourd’hui, je ne m’empêche pas de manifester sur le terrain contre les violences policières ou contre l’islamophobie, tout genre de causes clivantes où on voit malheureusement encore trop rarement les stars du petit écran.

Parles nous de fumigène.
C’est un trimestriel gratos, « Cultures – Politique – Vivre ensemble ». On aurait même pu rajouter « Mieux » vivre ensemble: l’idée c’est de mettre en avant des personnalités des quartiers populaires, déjà célèbres ou encore anonymes, qui ont des parcours inspirants. En bref, c’est redonner des couleurs à l’engagement.

As-tu des projets a venir?
Durer dans le métier. Parce que c’est le plus dur, et j’ai la confiance des chaînes pour lesquelles je bosse depuis quelques saisons, de Radio Nova à MTV en passant par BET. J’anime #Flashtalk (France Ô + LCP), une émission de débat connecté, tournée sur le ter-ter, où je donne la parole en freestyle à un public qui me ressemble, métissé. J’aimerai que ça dure, parce que ça a de l’écho. Et je discute en ce moment avec pas mal de gens du métier, pour créer de nouveaux formats.

Quelle est ta relation avec la marque Wrung?
Wrung me soutient depuis le début, et vice et versa! Je me rappelle que j’en portais déja pour mes chroniques sur le plateau de La Matinale de Canal+, devant des millions de téléspectateurs, c’était déjà en 2008, en mode street ! Et j’en porte toujours aujourd’hui, dans un style plus casual, pour mes émissions sur MTV et BET.

 

Fumigene Magazine: https://www.fumigene.org/

Articles relatifs

Wrung x Urban Fixie

WRUNG // « CUT KILLER VS PEDRO WINTER » AU YOYO

Produit ajouté au panier avec succès
Quantité
Total
Il y a 0 produits dans votre panier. Il y a 1 produit dans votre panier.
Total produits
Frais de port  To be determined
Total
Continuer mes achats Commander